**Revue française de métrologie


n° 28, Vol. 2011-4, 25-39, DOI : 10.1051/rfm/2011013

Développement d’une nouvelle génération de points fixes de température entre 83 K et 950 K

Development of a new generation of temperature fixed points from 83 K to 950 K

 

Eliane RENAOT, Guillaume FAILLEAU et Yves HERMIER

Laboratoire commun de métrologie LNE-CNAM (LCM), CNAM, 61 Rue du Landy, 93210 La Plaine Saint-Denis, France, yves.hermier@cnam.fr.

Résumé : Les travaux relatés dans cet article s’inscrivent dans un projet européen (Euramet 732) concernant la matérialisation de l’Échelle internationale de température (EIT-90) entre 83,805 8 K et 1 234,93 K. La partie française du projet a été menée selon deux axes de recherche. Le premier avait pour objectif la réduction de l’incertitude affectant la réalisation de points fixes spécifiques [Point triple de l’argon (83,805 8 K), point triple du mercure (234,315 6 K), point de congélation de l’aluminium (933,473 K)]. Le deuxième axe avait pour but le développement d’un générateur de température basé sur les techniques de la calorimétrie adiabatique au point d’indium (429,748 5 K). Les avancées issues de ces études, aussi bien en ce qui concerne la maîtrise des échanges thermiques que la modélisation de l’influence des impuretés sur la température de changement de phase, pourront être extrapolées aux autres points fixes du même type. Les innovations technologiques conçues dans le cadre de ces travaux pourront également être étendues, après adaptation, à des gammes de températures plus élevées.

Abstract: The work presented in this paper is part of a European project (Euramet 732) consisting in materialising the International Temperature Scale (ITS-90) between 83,805 8 K and 1 234,93 K. The French part of the project was done around two research topics. The first topic aimed at reducing the uncertainties affecting the materialisation of specific fixed points [Triple point of argon (83,805 8 K), triple point of mercury (234,315 6 K), freezing point of aluminum (933,473 K)]. The second axis consisted in developing a generator of temperature based on the techniques of adiabatic calorimetry at the indium point (429,748 5 K). Results from these studies either regarding the control of heat exchange or regarding the modeling of the impurities influence on the phase transition, could be extrapolated at the other fixed points. The technological innovations elaborated within the framework of this work could be also adapted to higher temperature ranges.

Mots clés : thermométrie, température, points fixes, eit-90, argon, mercure, aluminium, effet des impuretés, métrologie.

Key words: thermometry, temperature, fixed points, its-90, argon, mercury, aluminium, impurities impact, metrology.


(1,8 Mo)