**Revue française de métrologie


n° 27, Vol. 2011-3, 21-28, DOI : 10.1051/rfm/2011010

Extension en basse fréquence et amélioration des incertitudes du banc d’étalonnage primaire des accéléromètres

Extension to low frequency and improvement of the uncertainties of the accelerometer primary calibration bench

 

Claire BARTOLI, Philippe AVERLANT et Cédric de WAUBERT

Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), 29 Avenue Roger Hennequin, 78197 Trappes Cedex, France, claire.bartoli@lne.fr.

Résumé : Le raccordement des mesures d’accélération de l’industrie aux étalons nationaux est assuré en France par le LNE. Cette traçabilité aux étalons nationaux est nécessaire pour les industriels ayant des processus où la connaissance des paramètres liés à l’accélération est primordiale en termes de qualité et de sécurité, comme les domaines de l’armement, du nucléaire, de l’aérospatiale ou de l’automobile. Ainsi, les étalonnages des accéléromètres de référence des industriels et autres laboratoires sont réalisés sur le site de Trappes du LNE depuis 2006 par méthode absolue mettant en oeuvre un interféromètre laser de Michelson selon la norme ISO 16063. Cependant, le banc utilisé, présenté dans l’article « Transfert du banc de référence en accélérométrie du CEA/Cesta au LNE» (RFMn° 10, 2007), est de conception ancienne et un programme de rénovation a été défini et engagé au moment du transfert. Cet article présente la remise à niveau de ce banc et les améliorations apportées. Les caractéristiques des éléments constitutifs du banc sont exposées. Il s’agit de l’interféromètre laser, de l’excitateur et du système d’acquisition et d’analyse. Pour couvrir les besoins de raccordements primaires pour les fréquences de vibrations inférieures à 10 Hz, un excitateur spécifique pour les basses fréquences a été approvisionné. La qualification métrologique du banc a été prononcée à partir de la cohérence entre les résultats d’étalonnage d accéléromètres obtenus à l’aide du banc dans sa configuration finale et ceux obtenus avec le banc d’origine ainsi qu’à partir des comparaisons interlaboratoires.

Abstract: The national accelerometry references in France are provided by the LNE. Such traceability to national standards is essential for industrial organisations using processes in which an understanding of acceleration related parameters is of primary importance in terms of quality and safety. These fields include the armaments, nuclear, aerospace and automotive industries. The calibration of reference accelerometers for industries and other laboratories has been carried out on the LNE site at Trappes since 2006, using an absolute method involving a Michelson laser interferometer in accordance with standard ISO 16063. The bench used, which is described in “Transfert of the french accelerometry reference from CEA/Cesta to LNE” (RFM n° 10, 2007) is however of an old design and an upgrading program has been drawn up and carried out. This article describes the upgrade of this bench and the improvements. The characteristics of the components of the bench are described. These are the laser interferometer, the shaker and the acquisition and analysis system. In order to cover requirements for traceability chains for vibration frequencies below 10 Hz, a specific shaker for low frequencies has been sourced. Metrological approval was based on the consistency achieved between the calibration results for given accelerometers obtained using the new bench and those obtained using the original bench and on the interlaboratory comparisons.

Mots clés : accéleromètre, vibration, étalonnage.

Key words: accelerometer, vibration, calibration.


(968 Ko)