>> Accueil >> Activités internationales >> Europe et métrologie >> iMERA : implementating the Metrology European Research Area

**iMERA : implementating the Metrology European Research Area

Logo iMERA

La recherche, et en métrologie en particulier, est très coûteuse et nécessite des moyens importants aussi bien humains qu’en terme d’équipements des plus sophistiqués. Cependant, en métrologie la redondance est indispensable, particulièrement au plus haut niveau de réalisation, mais doit toutefois être conciliée avec une juste optimisation des moyens mis en oeuvre.

L’Union Européenne est constituée à l’heure actuelle de 27 pays, mais l’association qui regroupait les laboratoires nationaux de métrologie en Europe, EUROMET - European Collaboration in Measurement Standards - comprenait 33 pays effectuant des recherches et développements en métrologie à tous les niveaux, plus le laboratoire de la Commission de Communautés Européennes.

EUROMET permettait de générer des projets de recherche et développements en commun, basé sur le partenariat volontaire et sur les fonds propres de chaque pays participants. Mais compte tenu des nouveaux domaines faisant appel à la métrologie et qui sont en développement croissant, tels que les nanosciences, la biotechnologie, les logiciels et la modélisation, les matériaux, la santé, l'imagerie, la métrologie de la perception, la sécurité et l'espace, et bien d'autres encore, des moyens complémentaires étaient nécessaires.

Pour cela, une organisation pour réaliser de nouveaux projets de recherche en métrologie devait être étudiée : c'est le projet i-MERA - implementing the Metrology European Research Area.

Ce projet, sur trois années et piloté par le NPL (National Physical Laboratory - Royaume-Uni), a un objectif final ambitieux : un programme commun de recherche et de développement en métrologie pour l'Europe.
Il permettra peut être à terme d'obtenir des fonds complémentaires de l'Union Européenne pour le soutien d'une partie de ce programme européen de recherche en métrologie ; mais cela demande une organisation claire pour la gestion de moyens et pour la sélection des programmes scientifiques, d'où la nécessité que les organismes de tutelles des laboratoires nationaux de métrologie participent à ce projet.

Le projet i-MERA regroupe actuellement 20 membres de 14 pays dont les représentants de certains gouvernements des états membres de l'UE. Le LNE et les laboratoires nationaux de métrologie français participent à ce projet.

Le projet , débuté en 2005, est en fin de réalisation, la date de clôture étant prévue pour avril 2008.

Pour préparer le programme européen de recherche, plusieurs étapes ont été nécessaires et le projet était composé de plusieurs phases :

iMERA et EURAMET

Etat d'avancement du projet - janvier 2007 (pdf - 502 Ko)